Vietnam-Environnement : Changement climatique : Quel scénario pour le Vietnam ?

Publié le par lolond

(source Courrier du VietNam)



Trois scénarios sur le changement climatique et la montée du niveau de la mer au Vietnam ont été rendus publics le 20 août par le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement (MRE). Avec ces scénarios, les ministères et localités pourront planifier des mesures plus efficaces dans la lutte contre les calamités naturelles.

Pour mettre en oeuvre le programme national de lutte contre le changement climatique, le gouvernement a chargé le MRE d'élaborer divers scénarios. En se basant sur 3 niveaux (haut, moyen et bas) de rejet des déchets, eaux et gaz dans le monde, 3 scénarios correspondants ont été établis. Pourtant, à cause de la complexité du changement climatique, du manque de connaissances en la matière et de l'incertitude concernant la quantité de déchets rejetés, le scénario de niveau moyen a été choisi afin de déterminer les mesures de lutte contre le changement climatique.

Selon ledit scénario, à la fin du 21e siècle, la température moyenne du pays pourrait augmenter de 2-3°C par rapport à la moyenne sur la période 1980-1999. L'augmentation enregistrée dans les provinces du Nord et de la partie Nord du Centre serait plus importante que dans le Sud. De plus, la pluviosité de toutes ces régions devrait connaître une hausse considérable. Concrètement, vers la fin de ce siècle, la pluviosité moyenne du pays devrait être en hausse de 5% par rapport à la moyenne de la période 1980-1999. Rien qu'au Nord, la hausse pourrait être de 5-10%. Même constat pour le niveau de la mer avec une augmentation de 30 cm au cours du milieu de ce siècle et de 75 cm à la fin du siècle par rapport à la période 1980-1999.

Impacts du changement climatique
Selon le Docteur Trân Thuc, directeur de l'Institut de la météorologie et de l'hydrologie, Hô Chi Minh-Ville et le delta du Mékong seraient les premières victimes de la montée du niveau de la mer. À Hô Chi Minh, si ce niveau augmenterait de 65 cm, quelque 128 km2 de la ville (soit 6,3% de la superficie totale) seraient submergés. De plus, la superficie inondée serait respectivement de 204 km2 et 473 km2 si le niveau de la mer progressait de 75 cm et 100 cm.
La situation serait également très alarmante dans le delta du Mékong. Une montée de 100 cm du niveau de la mer causerait l'inondation de quelque 15.116 km2 (soit 38% de la superficie totale de cette région).

Pourtant, le scénario ne peut "prévenir le nombre total de maisons et la superficie agricole qui seront touchés par ce phénomène", souligne M. Thuc. Et d'ajouter que le MRE fournira prochainement la carte des zones susceptibles d'être submergées. Les provinces victimes de la montée du niveau de la mer bénéficieront d'aides financières pour minimiser les pertes.

Face à cette situation, "il vaut mieux que les provinces du Centre ne construisent pas des ouvrages près du littoral", conseille M. Thuc. Toujours selon lui, épargnées par les inondations, les provinces du Tây Nguyên devraient affronter quant à elles l'augmentation des températures. Pour sa part, le delta du Mékong devrait chercher de nouvelles cultures pour s'adapter au changement climatique.

Dans l'avenir, le scénario sur le changement climatique "continuera à être mis à jour" pour fournir aux ministères et localités de nouvelles informations, affirme Pham Khôi Nguyên, ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement.
Phan Anh/CVN
(21/08/2009)

Publié dans ** NEWS-THỜI SỰ

Commenter cet article