Agent orange: le Vietnam somme les États-Unis d'accélerer l'indemnisation des victimes.

Publié le par lolond

(extrait de Yahoo!News)
Les autorités vietnamiennes ont exhorté mardi les États-Unis à accélérer l'indemnisation des victimes de l'agent orange, alors que débutait la 4e réunion annuelle sur la mise en œuvre du nettoyage des régions contaminées par l'herbicide toxique utilisé par les forces américaines pendant la guerre.

L'armée américaine a répandu l'agent orange dans la jungle pour priver les troupes vietnamiennes de la protection du sol. Le Vietnam estime entre 1 et 4 millions le nombre de ses citoyens en ayant subi les conséquences.

Jusque-là, les efforts de nettoyage se sont concentrés sur l'aéroport de Danang, une ancienne base aérienne située dans le centre du pays. C'est là que les troupes américaines stockaient, mélangeaient et chargeaient l'agent orange dans leurs avions pendant la guerre du Vietnam.

Les deux parties ont d'ores et déjà pris des mesures provisoires pour contenir la dioxine, l'élément le plus toxique de l'agent orange, sur le site de Danang. Ils cherchent maintenant les moyens de l'extraire de la terre. Par ailleurs, les deux parties travaillent en collaboration pour aider les Vietnamiens handicapés dont les problèmes de santé pourraient être en rapport avec l'agent orange.

Le coût global de cette opération n'est pas encore connu.

Le gouvernement vietnamien estime qu'à lui seul le nettoyage de Danang et des deux autres sites les plus contaminés coûteraient l'équivalent de 58 millions de dollars (40 millions d'euros). Jusque-là, Washington a provisionné 8 millions de dollars (5,5 millions d'euros) pour régler les problèmes environnementaux et sanitaires en rapport avec l'herbicide.

Les associations caritatives et les donateurs internationaux ont contribué au financement, mais la somme reste encore insuffisante.

Alors que s'ouvre la réunion annuelle, la partie vietnamienne souhaite que les États-Unis accélère le financement de l'aide aux handicapés, estimant qu'elle ne vient pas assez rapidement.

« Nous savons tous que l'exposition à la dioxine est la cause de grandes souffrances pour les victimes », a déclaré mardi Nguyen Xuan Cuong, vice-ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement.

Le ministère des Anciens combattants fournit une allocation aux vétérans de la guerre du Vietnam exposés à l'agent orange, atteints par la suite de différents cancers. Mais les États-Unis soutiennent que des études scientifiques supplémentaires (hic!!) sont nécessaires pour comprendre le lien entre l'agent orange et les handicaps physiques dont souffrent les habitants des régions où il a été utilisé.

Selon les Vietnamiens, de nombreux bébés de soldats exposés sont nés avec des malformations congénitales graves.

Dans son discours d'ouverture, l'ambassadeur américain Michael Michalak a annoncé que les États-Unis avaient mis en place trois projets en faveur des handicapés vivant près de l'aéroport de Danang. « Nous ne faisons pas que parler. Nous travaillons ensemble sur des projets concrets », a-t-il fait valoir.

Après des années de mésentente, les deux parties ont commencé à collaborer sur ce dossier en 2006. Une étude menée conjointement à Danang a révélé que les niveaux de dioxine étaient 300 à 400 fois plus élevés que les limites internationales acceptées. AP

Voir aussi :

√  Vietnam-Témoignage : Les victimes d'Agent Orange - Nạn nhân chất độc da cam
   Việt Nam : Ngày vì nạn nhân chất độc Da Cam - Journée des Victimes d'agent orange.

Publié dans ** NEWS-THỜI SỰ

Commenter cet article